Category EXHIBITIONS

MONTREAL SOLO SHOW

S16 GALLERY, MONTREAL

« STUDIES », Solo show du 3 au 28 Mars 2022

It is with oil and aerosol on canvas that French artist KURAR brings us contrast between current freedoms and the prices of life in a world that has implacably stamped its pace on us. Using the gentleness of childhood imagery and placing it in context with today’s charged social climate, KURAR’s work creates a vision of society in a culture of access.
 

Solo show KURAR at S16GALLERY, Montreal, CA

The ‘Studies’ exhibition is a subtle balance between power and intimacy; between mastery and exploration, thus retracing through images and emotions all the phases of the artist’s creative process and lending the viewer a closer, and more intimate ,approach to the body of work. 

Solo show KURAR at S16GALLERY, Montreal, CA


 C’est avec de la peinture à l’huile et en bombe aérosol que l’artiste français KURAR  nous apporte le contraste entre les libertés actuelles et les prix à payer pour vivre dans un monde qui nous a emprisonnés dans un monde en perpétuel mouvements. En utilisant la tendresse des images de  sa jeunesse et en les plaçant dans un contexte chargé, le travail de KURAR crée une vision de la société dans une culture éclatée.

Solo show KURAR at S16GALLERY, Montreal, CA

 L’exposition «  Studies »  est un subtil équilibre entre puissance et intimité, entre maîtrise et exploration, retraçant ainsi par l’image et les émotions toutes les phases du processus créatif de l’artiste , offrant au spectateur une approche plus proche et plus intimiste de l’ensemble de son l’œuvre.

Solo show KURAR at S16GALLERY, Montreal, CA
Solo show KURAR at S16GALLERY, Montreal, CA
Solo show KURAR at S16GALLERY, Montreal, CA
Solo show KURAR at S16GALLERY, Montreal, CA

« HORIZON » SOLO SHOW

KURAR « Horizon »Solo show / Artcan Gallery, MARSEILLE

Perspective ! Tout n’est que perspective, dans la vie, dans l’art, dans nos projets. Nous
fixons cet horizon qui parfois nous semble tout proche et atteignable et qui en un rien de
temps s’éloigne. Ce même horizon que nous avons beau chercher dans nos mégalopoles,
s’offre à nous dès les derniers blocs de béton passés.
Kurar nous livre à travers cette exposition sa vision d’un futur tout en contraste, où la
présence du gris environnant se voit perturber par la gaité et la luminosité des couleurs de
la nouvelle génération. Comme une ode à cette jeunesse en pleine conscience des enjeux
de notre avenir.
« Horizon » même, si il n’est pas encore définitivement acté, parce que je développe sur
les pièces, à la fois l’horizon physique et l’horizon intellectuel, c’est-à-dire une vision du
futur, imaginant comment le monde, notre société et notre façon de vivre vont évoluer.
Un travail sur la toile, mais aussi sur papier où s’entremêlent paysages extérieurs et
projections futuristes.  » Kurar

KURAR « Horizon »Solo show / Artcan Gallery, MARSEILLE
KURAR « Horizon »Solo show / Artcan Gallery, MARSEILLE
KURAR « Horizon »Solo show / Artcan Gallery, MARSEILLE
KURAR « Horizon »Solo show / Artcan Gallery, MARSEILLE

Perspective! It’s all about perspective, in life, in art, in our projects. We
let’s fix this horizon which sometimes seems very close and reachable and which in no time
time is moving away. This same horizon that we can look for in our megalopolises,
available to us from the last concrete blocks passed.
Kurar delivers to us through this exhibition his vision of a contrasting future, where the
presence of the surrounding gray is disturbed by the cheerfulness and the luminosity of the colors of
the new generation. Like an ode to this youth in full awareness of the issues
of our future.
« Horizon » even, if it is not yet definitively recorded, because I am developing on
the pieces, both the physical horizon and the intellectual horizon, that is to say a vision of the
future, imagining how the world, our society and our way of life will evolve.
A work on canvas, but also on paper where exterior landscapes and
futuristic projections. « Kurar

KURAR « Horizon »Solo show / Artcan Gallery, MARSEILLE
KURAR « Horizon »Solo show / Artcan Gallery, MARSEILLE

NOUVELLE EXPOSITION PERSONNELLE

KURAR Solo Show « HORIZON »


KURAR

« HORIZON »

Vernissage jeudi 9 Décembre 18h-22h 
Exposition du 9 Décembre 2021 au 22 Janvier 2022

ArtCan Gallery 
74 Bd Périer 13008 Marseille

Perspective ! Tout n’est que perspective, dans la vie, dans l’art, dans nos projets. Nous fixons cet horizon qui parfois nous semble tout proche et atteignable et qui en un rien de temps s’éloigne. Ce même horizon que nous avons beau chercher dans nos mégalopoles, s’offre à nous dès les derniers blocs de béton passés.
Kurar nous livre à travers cette exposition sa vision d’un futur tout en contraste, où la présence du gris environnant se voit perturber par la gaité et la luminosité des couleurs de la nouvelle génération. Comme une ode à cette jeunesse en pleine conscience des enjeux de notre avenir.
 
« Horizon » même, si il n’est pas encore définitivement acté, parce que je développe sur les pièces, à la fois l’horizon physique et l’horizon intellectuel, c’est-à-dire une vision du futur, imaginant comment le monde, notre société et notre façon de vivre vont évoluer. Un travail sur la toile, mais aussi sur papier où s’entremêlent paysages extérieurs et projections futuristes. »


KurarPerspective! It’s all about perspective, in life, in art, in our projects. We fix this horizon which sometimes seems very close and reachable to us and which in no time is moving away. The same horizon that we may look for in our cities, is offered to us as soon as the last concrete blocks have passed.
Kurar delivers to us through this exhibition his vision of a contrasting future, where the presence of the surrounding gray is disturbed by the cheerfulness and luminosity of the colors of the new generation. Like an ode to this youth in full awareness of the challenges of our future.

« Horizon » even, if it is not yet definitively recorded, because I develop on the pieces, at the same time the physical horizon and the intellectual horizon, that is to say a vision of the future, imagining how the world, our society and our way of life will change. A work on canvas, but also on paper where exterior landscapes and futuristic projections intermingle. « Kurar

SHANGHAI SHOW

« MACHINE DON’T DREAM »

Exposition itinérante dans toute la Chine.

Ravi de vous annoncer que depuis le  29 mai 2021 la tournée annuelle 2021  de l’exposition « Machines Don’t Dream », organisée par ARTMART a ouvert ses portes  à Shanghai, puis, Chengdu, Pékin, Hangzhou, Shenzhen et Guangzhou.

« Machines don’t dream  » ARTMART / KURAR / Shanghai 2021
« Machines don’t dream  » ARTMART / KURAR / Shanghai 2021
« Machines don’t dream  » ARTMART / KURAR / Shanghai 2021
« Machines don’t dream  » ARTMART / KURAR / Shanghai 2021
« Machines don’t dream  » ARTMART / KURAR / Shanghai 2021
« Machines don’t dream  » ARTMART / KURAR  » On/Off serie » / Shanghai 2021

 Dans l’avenir de la ville, utilisez les classiques qui appartiennent à la ville pour hériter de cette force vitale, et « le néon, la technologie, les classiques et le futur » remodèleront la mission technologique de cette époque.

A cette occasion mes œuvres réalisées sur la série ON/OFF sont présentées dans un univers futuriste, mélangeant modernité et tradition. Dans cette exposition l’ensemble des sens sont sollicités, visuels, additifs, c’est une immersion complète dans monde futuriste.

« Machines don’t dream  » ARTMART / KURAR  » On/Off serie » / Shanghai 2021

Les machines n’ont pas d’âme, Les humains ont des rêves.

Il y a des gens ici, il y a de la technologie ici, il y a un avenir ici,

Il n’y a pas de cerveau de machine qui abuse de la technologie ici, Au lieu de cela, il y a des rêveurs qui ont une vie.

c’est ici, La technologie et l’homme coexistent, la tradition et la technologie se mélangent, fantasmes sur l’avenir.

« Machines don’t dream  » ARTMART / KURAR  » On/Off serie » / Shanghai 2021
« Machines don’t dream  » ARTMART / KURAR / Shanghai 2021
« Machines don’t dream  » ARTMART / KURAR / Shanghai 2021

Glad to announce that since May 29, 2021, the 2021 annual tour of the « Machines Don’t Dream » exhibition, organized by ARTMART, has opened in Shanghai, then, Chengdu, Beijing, Hangzhou, Shenzhen and Guangzhou.
In the future of the city, use the classics that belong to the city to inherit this life force, and neon, technology, classics and the future will reshape the technological mission of this era.

On this occasion my works made on the ON / OFF series are presented in a futuristic universe, mixing modernity and tradition. In this exhibition, all the senses are called upon, visual, additive, it is a complete immersion in a futuristic world.

Machines have no soul, Humans have dreams.
There are people here, there is technology here, there is a future here,
There is no machine brain that abuses technology here, instead there are dreamers who have a life.
it is here, Technology and man coexist, tradition and technology mix, fantasies about the future.

DUO SHOW GALERIE TAGLIALATELLA, PARIS

DYSTOPIA

Kurar & Lucas Ribeyron
Duo-Show 
du 15 octobre au 14 novembre 2020

KURAR_Generation_146x97cm
KURAR_Generation_146x97cm

« Nous vivons dans un monde où un arbre a financièrement plus de valeur mort, que vivant, où une baleine a plus de valeur morte que vivante. Tant que notre économie fonctionnera dans ce sens et que les entreprises seront non régulées, elles vont continuer à détruire les arbres, à tuer des baleines, à exploiter la terre et à pomper le pétrole du sol, même si l’on sait que cela détruit la planète et que l’on dégrade le monde des générations futures. Cette pensée à court terme provient de la religion du profit à tout prix, comme si magiquement chaque entreprise allait égoïstement donner le résultat optimal. Cela touche l’environnement depuis longtemps. Ce qui fait peur et ce que l’on espère être la goutte d’eau qui va montrer à notre civilisation que cette théorie est bancale depuis le début, c’est que c’est à notre tour d’être l’arbre, la baleine. Notre attention peut être exploitée, nous valons plus pour une entreprise si nous passons du temps devant un écran, à regarder une pub, que si nous le consacrons à une vie enrichissante. Et nous voyons le résultat. Les entreprises utilisent une intelligence artificielle puissante pour nous abêtir et capter notre attention sur ce qu’ils veulent, et non sur ce qui est le plus cohérent avec nos buts, nos valeurs, nos vies… » (Justin Rosenstein – Extrait de « The Social Dilemma »)

Rien ne pouvait mieux illustrer le dialogue qui prendra place à la galerie Taglialatella à partir du 14 octobre 2020 entre les artistes Kurar et Lucas Ribeyron que le propos de Justin Rosenstein, l’un des grands contributeurs au développement des outils, moteurs et applications que nous connaissons et qui, après avoir été au cœur du réacteur du monstre technologique pendant de nombreuses années, dénonce cette accélération de l’effondrement.

Dans ce dialogue, Lucas Ribeyron utilise la vidéo surveillance comme expression iconographique afin de mettre en exergue à quel point les nouveaux moyens de captation ont modifié et retournent notre perception du monde, et comment les médias technologiques, par la saturation d’images et d’informations, sont devenus aveuglément la nouvelle religion ; Kurar nous montre à travers ses symboles et ses représentations grinçantes les dérives auxquelles nous sommes confrontés et les conséquences de cet appât immédiat du profit sur notre cerveau mais également sur notre environnement.

Mais la transcendance étant encore possible, les deux artistes nous invitent à sortir de l’obscurité de nos consciences. Pour Kurar l’œuvre « Don’t follow the group » est l’hymne pour sortir de l’enfer moutonnier et colorer le monde ; de même, « les mots » en tant qu’expression de la réflexion, de la richesse intellectuelle et de la connaissance sont la meilleure « arme ». Pour Ribeyron la lune, emblème de l’inexorable cyclicité de la nature, éclaire sur ce monde : l’humain peut s’effondrer, la nature continue son cycle. Cette adversité nous ramène à notre modeste condition et nous interroge aussi sur l’action de l’Homme sur les Autres et sur son environnement…. Dans ce tumulte la Lune imperturbable fige l’instant et nous offre une lucidité nouvelle vers la contemplation encore possible d’une lumière au bout du tunnel.

Lucas Ribeyron (1988) / Ouroboros entre les pieds de Janus d’après Pierre de Franqueville / 2020
Lucas Ribeyron (1988) / Ouroboros entre les pieds de Janus d’après Pierre de Franqueville / 2020

KURAR_ Oil and aerosol on canvas named FRAGILE FREEDOM
KURAR_ Oil and aerosol on canvas named FRAGILE FREEDOM

exposition des travaux de KURAR et Lucas Ribeyron pour le duo show Dystopia a la galerie TAGLIALATELLA , PARIS
KURAR_Don’t follow the group_ 195x130cm

Liens vers le site de la Galerie Taglialatella pour plus d’infos ;

https://www.djtfa-paris.com/kurar-et-lucas-ribeyron-duo-show

 

EXPOSITION SOLO GALERIE BOBINO LANGLAIS

Ma nouvelle exposition  solo  » MIND AND REALITY » aura lieux durant tout cet été à la Galerie Bobino-Langlais à La Baule.

Le Vernissage de l’exposition sera le Samedi 11, de 18 à 20h. 

Le catalogue de l’exposition est disponible sur demande auprès de la galerie.

KURAR solo show, Labaule

« MARSEILLE » COLLECTIVE SHOW ARTCAN GALLERY

5 FÉVRIER – 6 MARS 2020

MARSEILLE

Toxic . L’Atlas . Spyk . Wow123 . Kurar . F Bourdiec

Toxic . L’Atlas . Spyk . Wow123 . Kurar . F Bourdiec  Exposition collective a la gallery ARTCAN GALLERY , MARSEILLE
Toxic . L’Atlas . Spyk . Wow123 . Kurar . F Bourdiec
Exposition collective a la gallery ARTCAN GALLERY , MARSEILLE

Après deux années dans la citée phocéenne il était temps pour ArtCan Gallery et ses artistes de la remercier de son accueil.

Comme un hommage à cette ville symbole de tout ce qui fait la beauté méditerranéenne, les artistes TOXIC, L’ATLAS, KURAR, SPYK, WOW123 et F.BOURDIEC (le local de l’expo) ont réalisé des oeuvres puisant leur inspiration dans tout ce qui compose l’identité marseillaise.

Des calanques à l’OM, de la Bonne Mère au vieux port… il ne sera question que de Marseille vu à travers le prisme créatif d’artistes américain, belge, allemand et bien entendu français.

Chacun d’entre eux ayant connu la ville lors d’expositions organisées par ArtCan Gallery les précédentes années.

KURAR / Construction / 195x130 cm / 2019
Construction / 195×130 cm / 2019

KURAR / Share the worst part II / 195x130 cm / 2019
Share the worst part II / 195×130 cm / 2019

KURAR / Child's technology / 195x130 cm / 2019
Child’s technology / 195×130 cm / 2019

 

SURREAL REALITY SOLO SHOW

La GCA Gallery propose de découvrir quelques oeuvres de l’artiste Kurar, du 15 novembre au 22 Fevrier 2020 : Seront présentées dans cette exposition une sculpture, des oeuvres sur toiles et sur papiers.

Le travail de KURAR est immédiatement reconnaissable grâce a une signature visuelle et une palette de couleur typique de son oeuvre.

Les dominances de camaïeu de gris sont renversées par des touches de couleurs très vives qui attirent l’œil du spectateur vers les éléments directeurs de l’œuvre , la confrontation de sens et de techniques au sein de ses toiles renforce l’idée d’une réflexion concernant les dérives de notre société, adoucie par un univers poétique, d’un humour noir et de nostalgie.
Le choc visuel généré par ses oeuvres qui reflètent la réalité nous permet d’apprécier un peu plus son travail..

Artiste français, né en 1983, il vit et travaille entre Clermont Ferrand et Paris. Street-artiste autodidacte, il débute dans les années 90. Il va s’essayer à des nombreuses techniques comme le graff, le collage mais aussi le pochoir pour finir par le travail sur toile.

Texte   Valérie Noriega pour ARTCOTEDAZUR

SURREAL REALITY show on video

KURAR_GCA_SURREALREALITY_19_facebook – HD 1080p from KURAR on Vimeo.

INSTABILITY

« INSTABILITY »

KURAR « INSTABILITY » from KURAR on Vimeo.

. .
Sur cette installation KURAR nous parle à sa façon d’instabilité, et
s’efforce en une seule installation d’en explorer plusieurs formes.
Exprimer cette instabilité de manière visuelle, graphique, en mettant en
scène un personnage, un sujet, qui de part ses orientations et
déclarations, avive et anime ce phénomène au niveau mondial.
Exprimer cette instabilité de manière physique via le choix du support
de travail, du papier toilette normalement inapproprié à une réalisation
artistique, mais non sans rapport direct avec le sujet traité. Le
système de ventilation met en exergue ce changement d’état, animé,
inanimé, animé, qui constitue la définition physique et scientifique de
l’instabilité.
. .
Media : Rouleaux de papiers toilettes animés par système de ventilation
automatique.
.
Technique : Peinture aérosol sur papier toilette.
.
Année : 2019
.
.

Installation de l'artiste KURAR lors de son exposition "SURREAL REALITY" à la GCA GALLERY, NICE, FR
KURAR « INSTABILITY »

.
On this installation KURAR speaks to us in its way of instability, and
strives in a single installation to explore several forms.
To express this instability in a visual, graphic way, by putting in
scene a character, a subject, which by its orientations and
declarations, animates and animates this phenomenon at the world level.
Express this instability in a physical way through the choice of the
work support, toilet paper normally inappropriate to an artistic
realization, but not without direct relation with the subject treated.
The ventilation system highlights this change of state, animated,
inanimate, animated, which constitutes the physical and scientific
definition of instability.
. .
Media: Rolls of toilet paper animated by automatic ventilation system.
.
.
Technique: Aerosol paint on toilet paper.
.
Year: 2019
. .
.
« Surreal reality » solo show at @gcagallery is launched
Discover this new solo show until December 21th.